L’augmentation du taux du Livret A : la meilleure nouvelle pour les Français !

Cette année, une grande inflation sévit en France. Le coût de la vie se fait plus dur, mais les salaires perdent de valeur. Le pouvoir d’achat des citoyens se retrouve amoindri. Heureusement pour faire face à cela, plusieurs moyens sont mis en place par le gouvernement.

Cette fois-ci afin d’aider les Français durant cette inflation, il y a la hausse du taux d’intérêt du Livret A. Un taux qui jusque-là n’était pas particulièrement intéressant. À présent, le gouvernement a décidé d’y remédier.

Une hausse du taux du Livret A depuis le début du mois d’août

C’est merveilleux. Depuis le début de mois d’août, le gouvernement a doublé le taux du livret A de 2 %. Quand nous parlons de livret A, nous parlons bien sûr du compte épargne réglementé de chaque Français. Il est possible de l’alimenter comme on veut par chèque, virement ou dépôt d’espèce.

Cependant, il n’est pas possible d’avoir plusieurs livrets A même si on a plusieurs comptes en banque dans différentes banques. Dans un Livret A, il est possible d’y verser jusqu’à 22 950 euros. Mais les intérêts capitalisés ne sont pas pris en compte. Les dividendes sont calculés tous les 1er et 16 du mois. Ainsi, le cumul est déterminé pour être ajouté sur le compte le 31 décembre de chaque année.

Avec votre livret A, vous pouvez retirer n’importe quelle somme à tout moment. En revanche, même si cette hausse de 2 % est une aubaine, elle ne permettra pas totalement pour le moment de faire face à l’inflation. En effet, l’inflation a, au mois de juillet, augmenté de plus de 6 % sur un an. Et ce n’est pas fini. Si les politiques reprennent un vocabulaire de type pandémie en parlant, les économistes nous offrent plus de clarté. Pour eux, le pic de l’inflation n’a pas encore été atteint et ne sera pas atteint avant l’année 2023. De quoi laisser penser qu’une nouvelle hausse du taux du Livret A pourrait bien arriver d’ici à 2023.

Quelles sont les autres formes d’aides du gouvernement face à l’inflation ?

Évidemment, même si la hausse du taux du livret A est une très bonne idée, ce n’est pas la seule mesure prise par le gouvernement pour lutter contre l’inflation. Ainsi le Sénat a débattu et a accordé les mesures suivantes :
–          La revalorisation de 4 % des prestations sociales, des minimas sociaux et des retraites. Pour l’année 2022, les pensions de retraite ont bénéficié d’une augmentation de 5.1 % (car déjà indexées sur l’inflation en janvier).

  •           LE RSA passe de 575 euros à 598.
  •           L’augmentation des APL des logements de 3.5 %.
  •           L’augmentation des loyers plafonnés à 3.5 % pendant un an, à partir du 15 octobre prochain.
  •           Le bouclier tarifaire sur l’énergie. En septembre, la ristourne à la pompe sera de 30 centimes (au lieu de 18 aujourd’hui). En novembre / décembre, elle sera de 10 centimes.

La France face à l’inflation : une inflation qui paralyse le pays

Comme nous le savons tous, depuis le début de l’année 2022, une forte inflation frappe la France. Même si on peut dire qu’elle est moins douloureuse que dans d’autres pays, elle est quand même difficile pour les Français. Des millions de Français ne savent plus comment y faire face pour pouvoir s’en sortir. La hausse du prix des énergies, des carburants, n’était que le début, car tous les prix augmentent chaque semaine.

Les dégâts de l’inflation sont difficiles pour tout le monde que ce soit pour les riches ou les pauvres. Aucune différence, toute la population est concernée. Même si logiquement les plus modestes sont les plus démunis en ce moment à cause de cette inflation. Elle a plus d’impact sur eux que sur les plus riches, qui ont encore beaucoup plus d’alternatives pour s’en sortir.

Néanmoins, durant les trois premiers mois, alors que les médias parlaient énormément de l’inflation, deux familles sur trois ont commencé à se préparer à perdre en pouvoir d’achat dans les mois à venir.

Written by Lara Jean

Rédactrice Web à plein temps, Passionné d'écriture, j'ai toujours souhaité travailler dans ce secteur d'activité. Mon expérience diversifiée me permet d'assurer une bonne rédaction de différents contenus sur de nombreux sujets.