En France, les retraités vendangent pour compléter leur retraite.

La récolte a été effectuée plusieurs semaines d’avance avec des saisonniers qui comptent de plus en plus de retraités. Pour ces derniers, il s’agit d’un meilleur complément de revenu leur permettant de faire face à la hausse des prix. A 75 ans, Marie-José Denjean n’a pas hésité à reprendre son sécateur.

D’ailleurs, dès le petit matin, elle se trouve déjà sur le pont, prête à travailler. Le matin du jour de reportage de TF1, en effet, elle a commencé très tôt à 7 h du matin et a fini à 15 h 30 avec seulement une heure de pause. Eh oui ! La tâche n’est pas facile ce qui entraine parfois du mal de dos.

Une meilleure alternative pour compléter le budget

Cette année, les vendanges sont précoces vu la sècheresse ainsi que la chaleur de ces derniers mois. D’ailleurs, les vendanges de raisin blanc, un rendez-vous immanquable pour Marie-José Denjean viennent juste de commencer dans la région de bordeaux. Cependant, comme elle l’affirme, cette envie soudaine n’est à chercher du côté d’un regain de jeunesse. Elle effectue ce travail en effet pour compléter son budget qui devient insuffisant face à la hausse de prix.

Un travail pas facile

À côté d’elle, dans les rangs des vignes, les retraités se révèlent très nombreux. Ce n’est pas facile tous les jours pour eux, vu qu’ils ont souvent mal au dos, mais « ce n’est pas grave » affirment-ils. Marc Chanson, un retraité de 65 ans explique en effet qu’en voyant le prix des factures d’énergie, leurs enfants qui vivent seuls, ce revenu supplémentaire est non négligeable.

Une moyenne d’âge assez élevée

La récolte des raisins commence également dans le vignoble voisin. Et là encore, on peut constater que la moyenne d’âge est assez élevée. Vu que la plupart des gens qui y travaillent sont des retraités, ces derniers se sentent plus motivés et plus à l’aise. En effet, ils peuvent promener dans le vignoble voisin et discuter avec leurs collègues.

Pour la saison, la récolte varie entre 1500 et 2000£, ce qui est tout juste vu les charges : électricité, gaz, essence. Une augmentation de 4 % a été promise depuis juillet, et pour l’obtenir il faut attendre le 9 septembre, une date qui n’est pas encore sure. Cela fait en effet 40£ et il est difficile de vivre avec 40£ comme l’explique Jean-Pierre qui vient ici avec sa femme pour doubler sa pension.

Written by Lara Jean

Rédactrice Web à plein temps, Passionné d'écriture, j'ai toujours souhaité travailler dans ce secteur d'activité. Mon expérience diversifiée me permet d'assurer une bonne rédaction de différents contenus sur de nombreux sujets.