Faire pousser des basilics chez soi : découvrez les erreurs à éviter !

basilic

Le basilic est une plante aromatique de la famille des Lamiaceae (ou Labiatae) largement utilisée dans notre pays, non seulement comme ingrédient en cuisine, mais aussi comme remède. C’est une plante facile à cultiver même à la maison en pot, mais nécessite des actions particulières qui lui permet une croissance saine et luxuriante. Dans cet article nous allons vous dévoiler les erreurs à éviter lorsque vous allez cultiver du basilic chez vous.

Erreur n°1 : Faire pousser des basilics n’importe quand.

Il est possible de faire pousser un basilic chez soi sans le moindre problème. Il suffit simplement de choisir le moment le plus idéal pour le faire. Pour faire pousser le basilic, il est conseillé de le faire de la fin de l’hiver à l’automne à partir des mois de février et mars. En moyenne, les semis sont prêts à être rempotés après environ 40 jours. En ce qui concerne l’endroit, en général le basilic est une plante qui s’adapte bien à n’importe quelle zone climatique. Il suffit seulement de l’exposer dans une zone ensoleillée, car elle ne supporte pas des températures trop basses (inférieures à 10°).

LIRE AUSSI  Astuces Magiques: Faire briller des brûleurs à gaz de cuisinière facilement et naturellement.

Erreur n°2 : Ne pas l’arroser régulièrement

Si vous n’arrosez pas fréquemment votre basilic, il mourra simplement. Le basilic a grandement besoin d’un sol humide, mais pas trop. Il faut donc savoir bien doser. Évitez que le sol soit trop sec, mais ne noyez pas la plante. Il est également conseillé de ne pas utiliser la soucoupe pour éviter la stagnation d’eau. Lorsque le semis pousse, il est nécessaire de réguler plus soigneusement l’arrosage en testant le taux d’humidité de la terre. Plus tard, lorsque la plante est luxuriante, il faut lui donner à boire tous les jours, mais toujours avec une certaine parcimonie.

Erreur n°3 : Ne pas retirer les fleurs une fois qu’elles ont poussé

Les fleurs nuisent grandement aux feuilles. Dès que les fleurs apparaissent sur la plante, il faut les couper avec des ciseaux, afin d’éradiquer uniquement les inflorescences, et non toute la tige.

Erreur n°4 : Ne pas vérifier régulièrement la santé des feuilles

Le contrôle des feuilles de basilic doit être une pratique constante pour éviter que le plant ne soit attaqué par d’éventuelles infestations de parasites. En effet, la présence de petits insectes sur les feuilles est un risque pour la santé de la plante. Il faudra donc les enlever avec les mains ou avec une brosse. De plus, il est également bon d’observer la couleur des feuilles. Si elles deviennent jaunes ou brunes, c’est le signe qu’elles pourrissent. Il serait donc nécessaire de trouver un endroit où le soleil puisse frapper davantage la plante.

LIRE AUSSI  Laurier: Découvrez les Vertus et bienfaits du laurier !!

Erreur n°5 : Ne pas le tailler correctement

Pour faire pousser du basilic à la maison et rendre la plante plus luxuriante, il est bon de la tailler soigneusement, en sélectionnant les tiges sur lesquelles poussent les nouvelles feuilles, puis en prélevant celles de la partie supérieure.
Seules quelques tiges doivent être coupées, à l’aide de ciseaux préalablement stérilisés. Les feuilles taillées peuvent encore être conservées. Il suffit de les envelopper dans une feuille de papier absorbant, et de les utiliser dans les deux jours qui viennent. Si vous ne voulez pas les utiliser rapidement, vous pouvez juste les laver soigneusement, puis les mettre dans un sac alimentaire et les conserver au congélateur.