Beignets italiens à la crème pâtissière (bomboloni)

Beignets à la crème pâtissière bomboloni ou Bomboloni alla crema, également connus sous le nom de krapfen, un des desserts les plus populaires et les plus appréciés en Italie, inévitables sur les comptoirs des pâtisseries et des cafés. Consommés comme collation ou comme dessert à la fin du repas, un classique pour les fêtes foraines, mardi gras ou pour le carnaval.
Beignets italiens à la crème pâtissière, des délicieuses friandises rondes et irrésistiblement succulentes, à savourer au petit-déjeuner, comme alternative au croissant, avec un bon cappuccino, pour un en-cas ou tout simplement pour une pause gourmande. Un beignet parfumé au zeste de citron fondant à souhait, avec un cœur crémeux à la vanille qui conquerra à coup sûr le palais des petits et grands.
La recette que je partage avec vous aujourd’hui est simple et facile à réaliser à la maison, certes elle prendra un certain temps de repos, mais ça vaut vraiment la peine, le résulta sera au rendez vous.

Ingrédients : pour environ 12 beignets ou bomboloni
Pour la pâte à beignet :
290 g de farine type 45 ou 00 à pizza
30 g de sucre en poudre
1 œuf et 1 jaune d’oeuf (au total 75 g)
90 ml de lait entier
4 g de levure sèche (ou 12 g de levure boulangère fraîche)
20 g de beurre mou
5 g de sel
zeste d’un citron bio
Pour la crème pâtissière :
250 ml de lait entier
2 jaunes d’oeufs ou 1 oeuf entier
50 g de sucre blanc ou pure canne
1/2 gousse de vanille
1 cuillère à café de sucre vanillé
30 g de fécule de maïs (maïzena)
30 g de beurre
Pour la finition :
Huile de friture tournesol ou arachide
1 bol de sucre blanc ou de canne
1 cuillère à café de cannelle ou de vanille

Entre temps préparer la crème pâtissière :
Dans une casserole, verser le lait et la moitié du sucre (25 g). Gratter la gousse de vanille avec un couteau, et ajouter les graines d’une demi gousse et la tige au lait. Porter le tout à ébullition sur feu doux pour bien faire infuser la vanille dans le lait.
Dans un saladier, mettre l’oeuf entier ou les deux jaunes avec le sucre restant (25 g) et le sucre vanillé puis les battre vigoureusement avec un fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse et que les cristaux de sucre soient dissous.

Ajouter progressivement fécule de maïs (type maïzena) ou, à défaut, de la farine, au mélange œufs et sucre. Mélanger délicatement de façon à ne pas former de grumeaux.
Une fois que le mélange est bien homogène, verser la moitié du lait parfumé à la vanille – tout juste bouillant – sur l’appareil à crème. Mélanger d’abord délicatement puis de façon plus énergique pour bien détendre la crème. Lorsque la crème est bien souple, la reverser dans la casserole avec la moitié de lait restante.
Replacer la casserole sur feu doux. Mélanger sans cesse jusqu’à l’apparition des premiers bouillons, qui coïncide avec l’épaississement de la crème. Cette dernière doit rester souple.
Pour finir, lorsque la crème est suffisamment cuite, éteindre le feu et incorporer le beurre puis continuer à la fouetter pour qu’elle refroidisse plus rapidement.

Pour éviter qu’une croûte sèche ne se forme à la surface, couvrez la au contact d’un film alimentaire puis la réserver au frais .
Au moment de l’utiliser sortez la du frais, enlevez la gousse de vanille et la fouetter encore une fois pour avoir une consistance légère !

Façonnage et cuisson des beignets :
Une fois la pâte à beignet a bien levé, diviser la en 12 boules de taille égale et bouler les sur un plan de travail propre sans farine .

Disposer les boules de pâte dans un plat chemisé de papier sulfurisé en prenant soin de les espacer car ils vont gonfler après la pousse.
Laisser les beignets lever environ 40 minutes à 1 heure dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air.

Faire chauffer une bonne quantité d’huile de tournesol ou d’arachide dans une casserole ou une poêle à fond épais, la température de l’huile ne doit pas être trop basse, sinon les beignets absorberont trop d’huile, ni trop haute, sinon ils seront trop colorés à l’extérieur et crus à l’intérieur.
Frire les beignets en les retournant à mie cuisson puis les disposer sur du papier absorbant.
Enrober les beignets dans du sucre mélangé avec de la cannelle puis les garnir de crème pâtissière à l’aide d’une poche à douille munie d’un petit embout. Faire un petit trou sur le côté de chaque beignet et injecter de la crème pâtissière à peu prés l’équivalent d’une cuillère à soupe dans chaque beignet.
Bien sûr, il est préférable de savourer ces délicieuses confiseries chaudes, mais vous pouvez les préparer environ 12 heures à l’avance.

Bonne réalisation et bonne dégustation !

Written by Lara Jean

Rédactrice Web à plein temps, Passionné d'écriture, j'ai toujours souhaité travailler dans ce secteur d'activité. Mon expérience diversifiée me permet d'assurer une bonne rédaction de différents contenus sur de nombreux sujets.