« CA SUFFIT, SOUTIEN TOTAL »: DENIS BROGNIART fustige les attaques que reçoivent DES CANDIDATS DE « KOH LANTA »

Le présentateur défend Christelle, qui a reçu des messages méchants depuis qu’elle a fustige fermement la fraude de Teheiura dans le jeu d’aventures.

En effet, Denis Brogniart a lancé un coup de gueule jeudi soir contre les menaces de mort ciblant des candidats de Koh Lanta. « Malgré les nombreux rappels au calme, les aventuriers de Koh Lanta continuent de recevoir des injures et des menaces de mort », regrette-t-il dans un message posté sur Twitter. « Ça suffit, soutien total. »

Cependant, ces menaces sont en rapport avec une affaire de fraude dévoilée le 9 novembre. Durant, la séquence retransmise ce soir-là, l’un des candidats emblématiques, Teheiura, a accepté avoir reçu de la nourriture de l’extérieur, dont un steak-frites. Ce qui est complètement prohibé par le règlement de l’émission de TF1, qui met en scène la survie de candidats isolés dans des lieux lointains et en pleine nature.

« Aucun aventurier n’a dénoncé Teheiura sur le fait qu’il ait reçu de la nourriture sur le camp. Teheiura a avoué seul son moment d’égarement », explique Denis Brogniart. « Aucun événement lié à ce jeu ne donne le droit à l’envoi d’injures, de menaces et de messages haineux », a-t-il pesté.

« J’ai porté plainte pour montrer qu’on peut être puni »

« Compte-tenu de l’émotion suscitée par ces menaces de mort au sein des équipes de production et de notre devoir de protéger les candidats, des signalements au procureur de la République sont effectués par ALP », a ainsi souligné l’avocat de cette société de production Mathias Chichportich au Parisien/Aujourd’hui en France. D’après le journal, la majorité des candidats ont eux-mêmes intenté des procès en justice.

« J’ai porté plainte pour montrer qu’on peut être puni », précise une candidate, Coumba, tout en soulignant qu’avoir été la cible de menaces de mort et d’insultes racistes sur la toile. « Je suis allée déposer plainte mercredi », dévoile une autre candidate, Christelle, qui souhaite que la retransmission de l’émission s’achève car « les réseaux nous gâchent l’aventure ».

Par ailleurs, pour la société de production ALP (Adventure Line Production), les menaces de mort ciblent en particulier des partenaires du Polynésien, accusés à tort par des cybernautes anonymes de l’avoir dévoilé. En effet, la présente édition diffusée regroupe des candidats qui avaient déjà participé par le passé. Elle a été enregistrée en Polynésie, la région d’origine de Teheiura, qui a été écarté après son aveu.

Beatrice Borromeo si pointue : elle ressuscite le fantôme de Grace Kelly, au bras de Pierre Casiraghi

Albert de Monaco « place en isolement » Charlène, stupéfiante confidence sur le centre Paracelsus Recovery à Zurich