Charlène de Monaco vit l’enfer en silence depuis longtemps… Elle a été internée dans un établissement spécialisé pour traiter sa terrible souffrance

En effet, Charlene de Monaco a connu une année 2021 très bizarre. Elle s’est retrouvée en Afrique du Sud pour une mission de préservation de la faune locale, la princesse a été sévie par une horrible pathologie ORL, l’obligeant à subir plusieurs interventions chirurgicales et empêchant tout voyage retour à Monaco. C’est en étant isolée que l’ex nageuse a combattu contre la maladie six mois durant. Elle d’ailleurs a pu retrouver le Rocher qu’au début du mois de novembre.

Cependant, dans un échange réalisé avec Monaco-Matin récemment, le prince Albert livre des nouvelles de sa femme : « Il y a une fatigue, pas seulement physique, qui ne peut se traiter que par une période de repos et par un suivi ».

Alors, le prince donne des précisions au magazine américain People. Il dit que Charlène de Monaco est présentement en train de suivre des soins dans un établissement spécialisé, « en dehors de Monaco […] ailleurs en Europe ». Un éloignement nécessaire « pour des raisons de confidentialités ». Éprouvée, la maman de Jacques et Gabriella souffre d’un « épuisement profond à la fois émotionnel et physique ».

D’après le prince Albert, de nombreuses semaines de soins seront nécessaires à la princesse. Et pour cause, si le retour de Charlène « s’est bien déroulé les premières heures, il est devenu assez évident qu’elle n’allait pas bien […] Elle était dépassée et ne pouvait pas faire face aux fonctions officielles, à la vie en général ou même à la vie de famille. »

Par ailleurs, le prince Albert dévoile que : « Elle était très calme et très compréhensive.Elle s’est rendu compte qu’elle avait besoin d’aide. On ne peut forcer personne à comprendre qu’il a besoin d’un traitement, il doit l’accepter lui-même ». Il indique « Elle avait déjà pris sa décision, et nous voulions seulement qu’elle le confirme devant nous. Elle le voulait. Elle savait déjà que la meilleure chose à faire était d’y aller ». Ainsi, outre son état de santé qui se manifestement dégradait, il semblerait que Charlène de Monaco souffrait aussi sur le plan psychologique sans confier cela à sa communauté. Forte et courageuse malgré tout, la princesse ponctuait son feed Instagram de clichés qui se voulaient calmants, évitant ainsi à sa communauté de s’angoisser plus encore.

Un couple solide

En effet, cette année, le couple célébrait ses dix ans de mariage. Pourtant, des bruits de divorce venaient écorner l’image cet anniversaire singulier.

Cependant, dans les colonnes de People, le prince Albert remet les choses dans le contexte à propos de l’origine de l’enfer que vit Charlène : « Je vais probablement le dire plusieurs fois, mais cela n’a rien à voir avec notre relation. Je tiens à le préciser très clairement. Ce ne sont pas des problèmes au sein de notre relation de couple ; pas dans la relation entre un mari et sa femme. C’est d’une autre nature ». Le prince Albert précise que son état actuel est la résultante « de plusieurs facteurs qui sont des affaires privées »

S’il ne veut pas trop s’épancher sur l’état de santé de son épouse, il précise tout de même : « Elle n’avait pas bien dormi depuis plusieurs jours et elle ne mangeait pas bien du tout. Elle a perdu beaucoup de poids, ce qui la rend vulnérable à d’autres maladies potentielles. Un rhume ou la grippe… » Il balaye également toute rumeur liée à un cancer, à la Covid ou à la chirurgie esthétique.

En effet, le prince apporte un soutien indéfectible à sa femme qui traverse une énième épreuve : « Nous voulons lui dire que nous l’aimons tellement, et que nous sommes là pour elle, et que l’aspect le plus important pour elle est sa santé Qu’elle ne doit se soucier de rien d’autre. Que nous l’aimons tous, que ses enfants l’aiment et que nous ne voulons que le meilleur pour elle. »

Albert de Monaco, terrible bagarre avec Caroline de Monaco à la fête nationale, Voici la vérité !

Michou et Elsa bois en relation : ce geste fort dans l’émission qui confirme leur histoire !