Découvrez ces fameuses pièces de 10 centimes qui peuvent valoir beaucoup d’argent !

Découvrez ces fameuses pièces de 10 centimes qui peuvent valoir beaucoup d’argent !

Faites le tri dans vos poches et dans vos fonds de tiroirs !

Vérifiez bien votre porte-monnaie ! Regardez scrupuleusement vos pièces de 10 centimes avant de les utiliser ! Certaines pièces valent bien plus que leur valeur faciale !
Il nous arrive souvent de tenir dans nos mains des pièces d’euro de valeur que l’on estimerait à moins de valeur ? Et pourtant, il y a parmi les pièces, des pièces rares sur un marché très florissant et qui est soutenu par la numismatique.
Il y a d’un côté, ceux qui achètent et il y a de l’autre côté, ceux qui vendent.

Figurez-vous qu’entre les deux, il n’y a pas mal de personnes qui s’enrichissent par an. Vous êtes actuellement ou serez sûrement l’un d’entre eux, mais vous ne le savez pas. Pour le vérifier, mettez vos mains dans vos poches ! Certaines de vos pièces d’euros, et en l’occurrence de 10 centimes, pourraient valoir plus que vous ne le pensez ! Voici tous les modèles les plus recherchés en ce moment.
L’euro dont le symbole est monétaire : € est actuellement la monnaie unique utilisée de l’union économique et monétaire formée au sein de l’Union européenne. Elle est en effet commune à dix-neuf États membres de l’Union européenne depuis le début de l’année 2002, et qui forment ainsi la zone euro.
Quatre micro-États, dont Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican, et deux bases britanniques qui se trouvent à Chypre (Akrotiri et Dhekelia) sont aussi autorisés à utiliser cette monnaie. Deux autres pays européens non-membres, le Monténégro et le Kosovo utilisent aussi l’Euro de facto.


Les pièces d’euro en Autriche

L’Autriche a voulu être le centre de reproduction des fleurs, des œuvres architecturales et des personnages emblématiques célèbres sur la face nationale de ses pièces d’euro. Les symboles ont été sélectionnés par une équipe de commission nationale d’experts suite à une enquête publique. L’auteur de cette œuvre se nomme Joseph Kaiser. La pièce de 10 centimes représente entre autres la cathédrale Saint-Étienne, elle est le joyau de l’art gothique viennois et célèbre en vue d’une appropriation touristique. Si vous avez donc en votre possession par hasard un exemplaire qui date de 2002, vous pouvez le mettre en vente d’une valeur estimée à 30 centimes.

Qu’est-ce qui en est de la Grèce ?

Le ministre de l’Économie désigné ainsi que le gouverneur de la Banque de Grèce ont pour leur part choisi les symboles nationaux des pièces d’euro parmi tant de propositions reçues par une commission de nombreux techniciens et d’artistes locaux. L’auteur des projets lauréats n’est autre que Georges Stamatopoulos, le sculpteur de la Banque de Grèce. Pour cela, il a tenu à ce que la conception soit différente pour chaque valeur unitaire. On trouve donc le portrait de Rigas Fereos-Velestinlis (1757-1798), précurseur et figure de proue des Lumières en Grèce sur les pièces 10 centimes. Ce portrait est aussi un symbole parmi les premiers à envisager une liberté des Balkans qui sont sous l’emprise des ottomanes. Ainsi, les pièces de 10 centimes qui proviennent de la Grèce et qui sont datées des années 2002 et 2003 ont une valeur estimée à 30 à 40 centimes l’unité, selon un journal. Mais, vous pouvez également trouver sur Ebay un taux plus élevé.


Les pièces d’euro en l’Allemagne

De grands experts en numismatique et des fonctionnaires habitant en Allemagne ont fait le choix de mettre trois graphismes pour la face nationale de leurs pièces d’euro. Sur les pièces de 10, 20 et 50 cents, on y voit la porte de Brandebourg ; cette porte est le symbole de la division entre les deux Allemagnes et leur réunification ultérieure. La perspective de Reinhard Heinsdorff souligne la marque d’ouverture de la porte d’entrée de la ville comme pour démontrer l’unité entre l’Allemagne et l’Europe.
Parmi toutes les pièces de 10 centimes que beaucoup de collectionneurs recherchent le plus, il y a aussi celles frappées en Allemagne, avec la porte de Brandebourg, en 2002, 2003 et 2004. Ces exemplaires peuvent valoir entre 30 centimes et 1 euro.


Les pièces qui sont de Slovaquie

On voit à travers les pièces de 10, 20 et 50 centimes le château de Bratislava. Le château est en effet l’emblème national de la Slovaquie. Seules les pièces de 10 centimes des années 2010 et 2011, méritent cette conservation. Ces exemplaires peuvent se revendre à une estimation de 50 centimes.
Les pièces d’euro de Belgique
Les pièces d’euros de la Belgique ont été dessinées par Jan Alfons Keustermans, il occupe la fonction en tant que directeur de l’Académie municipale des Beaux-Arts de Turnhout. Actuellement, il existe trois séries de pièces, toutes également valables.

La première série de pièces porte l’effigie du roi Albert II sur la face intérieure, tandis que sur la face extérieure, on retrouve le monogramme royal (lettre « A » surmontée d’une couronne), parmi les 12 étoiles, symbole de l’Union européenne, et l’année d’émission.
Vers 2008, la Belgique a modifié la conception de ces pièces pour mieux répondre aux recommandations suggérées par la Commission européenne. De ce fait, les pièces de la deuxième série présentent encore le roi Albert II, mais le monogramme royal et l’année d’émission apparaissent sur la face intérieure, ainsi que la marque d’atelier et le code de pays « BE ». Ce ne sont que des petites modifications.
En 2014, la Belgique a mis en place la troisième série. Cette fois-ci, elle porte le portrait du roi Philippe, le monogramme royal « FP » et le code pays « BE ». La marque d’atelier se trouve à droite et à gauche de l’année d’émission.
Ce sont les pièces de 10 centimes qui ont été émises dans les années 2000 et 2001 avec le roi

Albert II et dont des collectionneurs font leur cible. Si elles sont dans un état impeccable, elle peut être revendue entre cinquante centimes et 1 euro.


Les pièces d’Irlande

Le gouvernement irlandais a aussi choisi un symbole national, celui-ci est unique pour toutes les pièces d’euro. Le symbole n’est autre que la harpe celtique, emblème traditionnel de l’Irlande. On y trouve l’année d’émission et de l’épigraphe « Éire » (Irlande). La harpe celtique n’est autre que l’œuvre de Jarlath Hayes.
Ce sont aussi les pièces de 10 centimes des années 2008 et des années 2011 qui attirent les collectionneurs. Précisément celles que l’Irlande a émises en coffrets. Elles valent notamment entre 5 et 10 euros.


Les pièces qui se trouvent à Chypre

Les pièces de 10, 20 et 50 centimes sont représentées par le navire de Kyrenia, un navire qui date du IVe siècle av. J.-C.. Ce navire est le symbole de l’histoire maritime de Chypre. Elle a une place importante de l’île, qui est le centre des commerces.
Si par hasard, vous tombez sur une pièce de 10 centimes de Chypre datant de 2010 ou 2011, sur laquelle, il y a le dessin d’un bateau de Kyrenia, vous le savez maintenant, vous pourrez la mettre en vente avec le coût à 1 euro.


Les pièces d’euro de la Finlande

La Finlande a fait le choix de mettre trois symboles, ces symboles sont similaires à ceux qui sont déjà présents sur les anciennes monnaies nationales. Les pièces de 1, de 2, de 5, de 10, de 20 et de 50 cents sont représentées par le lion héraldique, œuvre du célèbre sculpteur Heikki Häiväoja. Le même lion a déjà été reproduit avec des versions différentes sur de nombreuses pièces de la Finlande.
Une pièce de 10 centimes que la Finlande datant des années 1999, 2000, 2001, 2002 ou 2003 est estimée à un euro. Voire même un peu plus, selon l’état de la pièce. La pièce de 10 centimes est en effet une reproduction du projet inachevé de l’architecte Jože Plečnik pour le Parlement slovène. Ainsi, les pièces de 10 centimes les plus intéressantes sont celles que la Slovénie a structurées de 2008 à 2011.
Les pièces de la République de Saint-Marin
La première série de la pièce de 10 centimes de Saint-Marin porte la Basilique de Saint-Marin. La deuxième série de la pièce de 10 centimes montre l’église de San Francesco. Dans ce cas, les pièces de 10 centimes de Saint-Marin, scrutées entre 2002 et 2016 valent entre 5 et 10 euros.


Les pièces d’euro de la Cité du Vatican

Cinq séries de pièces d’euro de la Cité du Vatican sont en ce moment en circulation, toutes les pièces sont valables. La première série portant l’effigie du Pape Jean-Paul II, a été conçue entre 2002 et 2005. La deuxième série, parue entre juin 2005 et mars 2006 montre les armoiries du Cardinal Camerlengo. La partie supérieure du dessin est entourée du mot « SEDE VACANTE », celui-ci est écrit en demi-cercle et de l’année d’émission en chiffres romains « MMV ».

Le nom du créateur D. LONGO se trouve à droite, les initiales de leurs graveurs respectifs : MAC inc pour 1 centime à 20 centimes, LDS inc pour 2 centimes à 50 centimes, ELF inc pour 5 centimes à 1 € et enfin MCC inc pour 10 centimes à 2 €.
La troisième série a été publiée entre avril 2006 et décembre 2013, on y voit la photo du pape Benoît XVI. La quatrième série, par contre, a été publiée pour la première fois en début de l’année 2014, porte l’effigie du Pape François. La cinquième série est sortie pour la première fois au cours du mois de mars 2017, porte les armoiries du Souverain de l’État de la Cité du

Vatican, le Pape François.
Les pièces de chaque série comportent tous les 12 étoiles de l’Union européenne. On y trouve également dessus l ‘inscription “ CITTÀ DEL VATICANO ” avec l’année d’émission et la marque d’atelier.

Maintenant, il est temps de bien vider vos poches ! Si vous voyez un pape sur l’une de vos pièces. Les pièces de 10 centimes mises en circulation entre 2002 et 2005, à l’effigie du pape Jean-Paul. Sachez que ces pièces se vendent autour de 20 euros. La deuxième série, qui représente les armoiries du cardinal camerlingue, peut également valoir le même prix, voire plus.