Le gâteau battu, spécialité régionale est un des fleurons de la pâtisserie en Picardie.

Jadis, on cuisait dans tous les villages le gâteau battu le jour de la fête paroissiale.

D’une grande finesse, il est servi lors des mariages, communions et réceptions.

Il s’apprécie également au petit déjeuner, au goûter enfin à tous les moments de la journée.

L’histoire du gâteau battu est ancienne. En 1653 tantôt nommé << Bateau mollet >> ou << pains aux œufs >> par les Flamands, l’ancetre du

gâteau battu était constitué des ingrédients actuels et avait déjà la spécificité de contenir une très forte proportion de jaunes d’oeufs et de

beurre.

C’est en 1900 que l’identité Picarde de ce gâteau s’affirme, il est enfin considéré comme spécialité régionale.

Il devient la gourmandise associée aux fêtes de village et aux grandes fêtes familiales.

Pour 6 personnes
Préparation : 20 minutes
Repos : 2 heures
Cuisson : 30 minutes

Ingrédients :

6 jaunes d’oeuf + 1 gros blanc d’oeuf
270 g de farine
38 g de levure fraîche
2 cc de ruhm
190 g de beurre fondu tiédit plus 20 g de beurre pommade pour le moule
90 g de sucre en poudre
7 g de sel fin

Préparation:

1 – délayer la levure dans un peu d’eau tiède. Monter le blanc d’œuf en neige bien ferme.
2 – dans le bol d’un robot, mélangez la farine avec le sucre et le sel. Ajouter les jaunes, le rhum et le beurre. Avec le fouet plat, mélangez jusqu’à obtenu obtenir une pâte lisse et élastique. Incorporez la levure et mélangez encore. Incorporez le blanc en neige.
3 – versez la pâte dans un saladier, recouvrir d’un torchon humide et laissez la levée au moins deux heures dans un endroit chaud sur un radiateur, à l’abri des courants d’air, ou dans un four préchauffé à 50°c et arrêté.
4 – beurrez un moule au en fer blanc, cannelés et légèrement évasée. Remplissez de pâte sans dépasser la moitié de sa hauteur.
5 – préchauffez le four à 180°. Enfourner pour 30 minutes.