WhatsApp : alerte info, attention à cette nouvelle arnaque redoutable !

Attention férus de WhatsApp. En effet, des personnes malveillantes ont imaginé une horrible arnaque afin de vous faire un odieux chantage !

Alerte rouge sur WhatsApp !

Il y a quinze ans, les Français découvraient le principe des réseaux sociaux. Comme le nom l’indique, ce genre d’application favorise un lien avec des proches ou bien des inconnus. Pour autant, chacun site a sa particularité. Images, vidéo ou bien groupes de discussion, tous les moyens sont bons pour échanger. D’ailleurs, les célébrités s’en servent maintenant pour faire la promotion des spectacles. Quel bonheur de pouvoir suivre leurs actualités en direct ! Durant les différents confinements, l’inscription à WhatsApp a pulvérisé des records. En effet, en quelques secondes seulement et à l’aide d’une connexion wifi, vous pouvez communiquer avec votre famille à l’étranger. Par écrit ou par oral et même quelquefois par visioconférence, sa gratuité arrive à convaincre les plus septiques.

Hélas, comme souvent sur la Toile, la présence d’arnaque fragilise un peu la réputation de certaines plateformes. Par exemple, la brocanteuse Caroline Margeridon enchaine les usurpations d’identité sur son Instagram. Quant à Alizée, elle déplore qu’un fan soit tombé dans le panneau des faussaires et ait presque vidé son compte bancaire. Certes, la célèbre pastille bleue devrait vous aiguiller sur votre choix de rajouter ou non votre vedette préférée. Récemment, nos confrères de WaBetaInfo tirent la sonnette d’alarme. Alors qu’on le pensait être épargné par ce genre de pratiques nauséabondes, il semblerait que WhatsApp soit maintenant sous la cible d’une arnaque à grande échelle. N’ayez pas peur, Objeko va tout vous expliquer !

Une approche classique

Généralement, lorsqu’on installe WhatsApp sur son smartphone, l’application se synchronise automatiquement avec le répertoire téléphonique. En quelques secondes, nous pouvons savoir qui est en ligne et même parfois vérifier l’heure de la dernière connexion. Conscients de cet aspect, lors de la première approche, les pirates utilisent la bienveillance. Aussi, le tout premier message qui devrait réveiller vos doutes ressemble à : « Excusez-moi, qui êtes-vous ? J’ai découvert vos coordonnées dans mon carnet d’adresses« . Encore trop souvent, on ne se méfie pas assez de ce type de manœuvre. On se pense naïvement en sécurité. Alors que c’est tout l’inverse !

Après avoir montré patte blanche, le faussaire souhaite échanger plus longuement avec vous. Il fait mine de vouloir vous connaitre davantage. Donc, tout naturellement, il demande à ce que vous le rajoutiez sur d’autres réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram. Qui sait, peut-être que cela va déboucher sur une belle amitié ? En tout cas, en basculant de WhatsApp à ce qui existe sur le marché, vous commettez une erreur qui va vous coûtez très (très) cher !

Gare au chantage !

Sans que vous vous en rendiez compte, l’escroc va alors commencer son enquête sur vous. Si par malheur il tombe sur des dossiers secrets, il n’hésitera pas une seconde à faire du chantage. En demandant une somme colossale d’argent, il est presque certain d’obtenir gain de cause. Et c’est là où le bât blesse puisque vous lui avez fourni plein d’informations confidentielles sur un plateau. D’ailleurs, pour arriver à ses fins, il peut également utiliser des logiciels capables de pirater vos données WhatsApp sans que vous en ayez même conscience ! Une fois les enquêteurs avertis, difficile pour eux de rassembler des preuves et de débusquer le faussaire dans sa tanière. Commence alors une longue traversée du désert ! Ah si vous aviez su, vous auriez davantage écouté les recommandations d’Objeko !

Afin de ne pas subir et de réagir à temps, la rédaction d’Objeko vous recommande de ne pas répondre à des personnes absentes de votre carnet de bal. En effet, même si cela rappelle ce que l’on dit aux petits enfants, ce conseil est plus que jamais d’actualité. Ensuite, dans la vidéo ci-dessus, on vous explique comment dissimuler votre photo WhatsApp. Ceux qui ne figurent pas dans vos contacts ne pourront vous élire comme prochaine cible à dépouiller. Selon nos amis de l’INCIBE, « une écriture hors tampon ou une corruption de la mémoire sur l’appareil, compromettant la disponibilité, la confidentialité et l’intégrité des données et des applications stockées » peut également devenir la porte d’entrée utilisée par ces personnes sans scrupules. Donc, sans sombrer dans la paranoïa, ouvrez l’œil !